Approche sanitaire des problèmes de reproduction :

Il s'agit de mener à terme la gestation, c'est à dire :

  • permettre la fécondation de l'ovule: - 80 % d'ovules fécondés... 50 % de réussites !
  • permettre la nidation de l'ovule
  • permettre à l'embryon de se développer jusqu'au terme
  • permettre au futur de veau de naître dans de bonnes conditions pour sa survie, et pour la fécondité ultérieure de la mère ("un bon vêlage, c'est un vêlage suite auquel la vache revélera").

 

Chronologie du déroulement normal d'un vêlage
A retenir :
- le veau décide du jour du vêlage,
- la vache décide de l'heure ! 
C'est le veau qui décide de sortir. Environ 48 heures avant la mise-bas, ses surrénales vont produire du cortisol qui va enclencher la synthèse du surfactant pulmonaire et activer la synthèse de prostaglandines au niveau de l'utérus. Les protaglandines vont provoquer la destruction du corps jaune, donc la chute de la progestérone qui permettait le maintient de la gestation. A savoir aussi que sans surfactant, le veau ne pourrait pas survivre plus de quelques heures à l'air libre car il est indispensable pour permettre un bon échange de l'oxygène et gaz carbonique entre l'air et le sang dans les poumons.


 

972-_1_14BE920414BE8EF4002E1C42C1257ED0.



Préparation au velâge

  • Tuméfaction de la glande mammaire
  • Epaississement et couleur jaune du colostrum
  • Tuméfaction et allongement de la vulve
  • Relâchement des ligaments du bassin et sacroischiatiques : état croqué ou état cassé Perte du tonus caudal (24 heures avant le part) Chute de la température (1°C part dans les 24 heures)





972-_1_14BEB2F814BEB08C002E1C42C1257ED0.




Stade 1

Arrêt de l’alimentation Signes d’inconfort : se déplace, se couche et se relève... Apparition de l’allantoïde à la vulve : poche transparente, vascularisée Rupture possible de l’allantoïde
Ne pas rompre la poche de l'allantoïne. sa présence contribue à stimuler la dilatation du cervix.




972-_1_14BED24014BECFD4002E1C42C1257ED0.

Stade 2 : l'accouchement proprement dit

  • Apparition de l’amnios à la vulve : sac grisâtre avasculaire
  • Rupture de l’amnios dans 80 % des cas
  • Accouchement en position couchée
  • Rupture du cordon au relever de la mère









972-_1_16100120160FFEE0002E1C42C1257ED0.


Stade 2 - suite de la mise bas
A partir de l'apparition des membres, l'expulsion du foetus a lieu rapidement 











Stade 3 : Expulsion du placenta


normalement dans les 4 à 6 heures.
jugé "pathologique" si pas expulsé au bout de 12 à 24 heures.

Au bout de combien de temps le veau doit être sorti :
- montée du colostrum
- chute de témpérature
- cassure du col
- passage du doigt, de la main, du bras
- apparition de la poche des eaux
- rupture de la poche des eaux
- apparition des pattes

Accompagner le vêlage sans forcer


Induction de la mise bas

Durées normales de gestation selon les races


Problèmes posés par une gestation trop longue :
- prise de poids et surtout gabarit du veau trop grand
- possibilité d'un problème non détecté : mort du veau sans qu'il y ai eu expulsion (momification en cours).

La mise bas peut être induite sur une vache. L'induction d'une mise-bas doit se faire de la manière la plus physiologique possible, c'est à dire en s'adaptant aux éventuels signes avant-courreurs déjà observés. C'est un acte qui doit rester exceptionnel et relève du conseil de votre vétérinaire.

La mise-bas ou l'expulsion du veau peut également être provoquée ou retardée accidentellement par l'usage de médicaments.

Médicaments susceptibles de déclencher une mise bas ou une expulsion du veau médicaments retardant la mise-bas:  corticoïdes, ocytocine, prostaglandines F2 alpha
Médicament retardant la mise bas:  anti-inflammatoires non stéroïdiens, beta-bloquants


Contrôler qu'une mise bas se présente bien

% de mise-bas en mauvaise position = 5 % soit 1 / 20

facilité du contrôle visuel : qu'est-ce qu'un box ou lieu de vêlage :
- vache isolée mais pas seule !
- surveillance visuelle facile
- surface et attaches adaptées pour permettre des manipulations sans risques pour l'éleveur et / ou le vétérinaire :
* vache + véleuse =
* vache + périmètre de sécurité + zone d'entreposage du matériel + zone destinée à accueillir le veau
* périmètre de travail confortable pour un intervenant

972-_2_1611015C1610FEF0002E1C42C1257ED0.





















Présentations du veau

Présentation normales





972-_1_16112A7C16112900002E1C42C1257ED0.




















972-_1_1611349016113224002E1C42C1257ED0.



























Identifier les membres antérieurs et postérieurs

972-_1_161148881611461C002E1C42C1257ED0.















 













Évaluer le passage dans le canal pelvien :

972-_1_16115514161152A8002E1C42C1257ED0.




















=> le contrôle de la normalité : repérer ce qui est anormal

* visuel :
* par fouille rectale :
* par contrôle vaginal :

* coloration de la poche des eaux
* torsions
* positionnement
* présence de jumeaux

Plusieurs conditions ou situations peuvent laisser prévoir une anoxie du veau lors de part languissant :

- premier vêlage
- non dilatation du col
- torsion utérine
- gestation gémellaire

Les eaux colorées de méconium ou teintées de sang sont des signes de souffrance fœtale.

Pour sortir, il faut :
- un veau qui veut sortir
- une vache qui pousse le veau dehors
- un passage adapté au veau et réciproquement
- pas d'obstacle
- et pas d'embouteillages !


Quelques règles de "bon sens" :

* la tête du veau est plus résistance que ses épaules : c'est l'engagement de la tête qui doit permet normalement la dilatation du col de l'utérus

Attention : a chaque fois que l'on contrôle par palpation vaginale, on ensemence un tout petit peu plus l'utérus avec les bactéries présentes à la surface du gant et sur la vulve surtout si souillée, et on augmente d'autant les risques ultérieurs de métrite !


Aider le vêlage

Laisser la vache au calme : y-a-t-il une saisonnalité des vêlages à problèmes ?

972-_1_1612401016123DA4002E1C42C1257ED0.



C'est au cours du mois de juillet lorsque les vaches sont le "moins surveillées" vaches vèlent le mieux toutes seules. A l'inverse les vêlages sont "plus souvent difficiles" en novembre, période "plus calme" pour les autres occupations sur l'exploitation.

Durant la même période, le % de césariennes reste quasimemt stable aux environs de 0,7 % des mises-bas.


source:
données ECB38 2003/2004
 
Intervention : deux objectifs :
- repérer le plus rapidement possible les situations où une cesarienne ou une intervention du vétérinaire sera nécessaire.
- aider la progression du vélage.

=> maintenir les membres ou la têtes dans la "bonne" position
=> effectuer les traction

  • Les règles d'or d'une bonne intervention obsétricale :
  • Un travail propre est un must lors du vêlage
  • Les animaux ont besoin de suffisamment de place pour le vêlage
  • La patience et le calme sont les meilleures aides pour le vêlage
  • Ne pas utiliser trop tôt les aides pour la traction
  • Respecter les règles d’aide de traction adéquates
  • En cas d’insécurité ou de mauvaise position du veau, appeler le vétérinaire avant de tirer le veau


L'alimentation de la vache qui va vêler, c'est avant tout l'alimentation de la future laitière !

  • Respecter un affouragement adapté pour la phase de tarissement et de préparation
  • Entraînement au calcium pour les problèmes de fièvre du lait



Utilisation de la vêleuse et tractions


La vêleuse doit d'abord servir à "ancrer" la progression du veau pour éviter les retours en arrière lorsque la vache relache ses contractions.

Les tractions trop fortes ou brutales présentent les risques suivants :
- agressions de la paroi utérine
- déchirures du col
- compression des nerfs ou des artères du périné (paralysies, hémorragies,...)
- souffrance du veau, d'où chances de survies amoindries.

Positionnement des lacs :
- aux membres
- pour guider la tête


Avant la traction : le passage de la main doit pouvoir se faire au niveau du col. Il permet de lubrifier.

Les tractions exercées avec la véleuse doivent être progressives. Autant que possible, les tractions accompagnent les contractions de la vache. La progression se fait cran par cran.

Après chaque progression il faut travailler à nouveau le passage du col avant d'entreprendre une nouvelle traction.


A retenir :
- si la présentation est normale, les essais de tractions doivent toujours être tentés,
mais
- il vaut mieux une césarienne bien faîte qu'une traction exagérée !


2° Les délivrances


Adopter une stratégie de prévention et la réaliser de manière cohérente : contraintes / avantages / inconvénients comparés des deux solutions

=> soit délivrances manuelles à 24-48 h + prévention médicale de la métrite induite par l'intervention

=> soit laisser faire l'épuration naturelle de l'utérus avec rigueur de l'hygiène (vaches propres, couper le morceau de délivrance qui pendouille) + surveillance de la santé de la vache

972-_1_161369F81613678C002E1C42C1257ED0.




















Réalisation d'une délivrance manuelle (Ch. Hantzen)
 
2° les métrites

Métrites aigues post-vélage : infections graves qui nécessitent une intervention urgente du vétérinaire :

972-_1_16137DA416137B38002E1C42C1257ED0.


3° pathologies spécifiques

- fièvre Q
- IBR
- néosporose
- parasitisme

4° parasitisme des génisses et des vaches adultes :

=> pas de parasitisme de spoliation directe et/ou d'obstruction (<> jeunes veaux : ascaris)

=> parasitisme qui détériore les organes et qui induit une spoliation de sang :

+ rumen, caillette, feuillet : strongles, paramphistomes
+ foie : grande et petite douve
+ poumons : strongles
+ intestin grêle : coccidies


Paiement
frais de port
Remise
Livraison
Assistance